tout droit reservé
une oeuvre de
Douala - Akwa .... rue Bébey Eyidi
Yaoundé - montée jouvence
Italie
Belgique
c
groupementbabountou.com       
juin 2014
JOURNALISTE SITE DU GROUPEMENT BABOUANTOU : Bonjour sa majesté SA MAJESTE KALEUK: Bonjour mon fils JOURNALISTE SITE DU GROUPEMENT BABOUANTOU : Très grande est notre joie d’être devant vous en cette nouvelle année 2016, que nous pouvons intituler une année bénitecar avec votre grand dévouement vous êtes en train de construire un très grand palais pour notre village afin de valoriser le groupement Babouantou. Nous sommes en 2016 et nous pouvons dire, une année, un début, une évolution. Quels sont vos vœux pour cette année 2016 ? SA MAJESTE KALEUK : Tout d’abord je voudrais vous remercier d’être venu me voir ce matin pour que je puissedonner un mot à la population et surtout à la population locale et à celle de l’extérieur. Vous avez raison car pour moi, cette année 2016 est une année de bénédiction puisque depuis 1974 que je suis chef de Babouantou, je n’avais jamais reçu les souhaits de bonne année comme ça par les femmes Babouantou carmalgré tout ce que je fais comme effort, les Babouantou n’ont jamais vu surtout les hommesalors qu’à mon humble conscience, j’ai tout donné à mon peuple et précisément dans mon groupement et je suis en train de continuer. Avez-vous vu un chef construire la chefferie ? Avez-vous un jour construit un palais digne ? Me voici qui le fait. comme je l’ai dit plus haut, cette année est une année bénite par mes mamans car cela fait pratiquement 03 ans que les filles et femmes Babouantou ont choisi de m’honorer au moins une fois l’an non seulement en me disant merci pour tout ce que je fais et ce que je suis en train de faire pour le groupementà savoir le développement de la chefferie, du groupement et bien d’autres mais aussi en organisant une cérémonie de  remise de vœux à leur roi que je suis et je leur remerciegrandement. Je crois que je n’ai pas de rival dans le Haut-Nkampour ne pas dire à l’Ouest Cameroun. Je me bats vraiment et tout ce que je fais c’est pour la population Babouantou. Je voudrais que cela arrive aussi au niveau des hommes en leur invitant à laisser ce désordre qu’ils sont entrain d’orchestrer car Babouantoun’a pas besoin de désordre pour son développement, qu’ils laissent l’histoire du leadership. Unroi comme moi a autour de lui toute la population que ce soit hommes, femmes ou enfants et tous sont ses enfants. Si j’aime tout le monde, pourquoi ne pas vous aimer les uns les autres ? Entendez-vous! Laissez toutes ces disputes !Ne vous déchirez pas car je vous aime tous et j’attendstous lesBabouantou qui ont la volonté de faire quelque chose pour le développement dugroupement. Celui ou celle qui aurait compris la nécessité de venir ajuster sa part de contribution pour le développementsera honoré par la population et c’est tout ce que j’attends, mais ce que je suis en train de faire, je n’ai pas besoin d’être honoré. On n’apprécie jamais un chef mais j’aimerai qu’on me laisse faire mon travail et que chacun fasse sa part de travail àBabouantou. Depuis que je suis ici, je n’ai jamais pris la chose d’autrui mais je suis en train de travailler parce que je connais mon rôle. Si tout le monde pouvais connaitre son rôle dans son village, son groupement, sa famille il ne devait pas avoir deproblèmes. J’exhorte tous les Babouantoupartout où ils se trouvent de s’entendreentre eux quelques soit l’erreur commise. JOURNALISTE SITE DU GROUPEMENT BABOUANTOU : Nous sommes pratiquement en février et c’est le mois de la jeunesse, le président  dans son discours du 10 février dernier,a beaucoup plus mis l’accent sur l’agriculture et l’auto emploi pour la jeunesse, vous en tant qu’agriculteur et le premier agriculteur de la région de l’Ouest, quel message très précis avez-vous pour la jeunesse Babouantou en particulier ? SA MAJESTE KALEUK : Le chef de l’état n’a que répété ce qu’il a l’habitude de demander chaque année à la jeunesse Camerounaise. Je dirai qu’étant au village, on ne vit que de l’agriculture et nous avons des terresdontnous avons acquises légalement une partie de la bagarre entre les Bangou et les Babouantou. J’ai toujours demandé aux jeunes Babouantou partout où ils se trouvent de venir au village travailler la terre parce que tout se cache dans la terre dont l’or et l’argent. Nos terres sont là incultes, que les Babouantou viennent car les terres ne manquent pas.je suis en train de construire la chefferie et l’argent ne vient que de la plantation. Hier c’était le café robusta, aujourd’hui c’est le palmier à huile et le cacao. Moi  Je récolte des tonnes de cacao car je suis à plus de 41 milles pieds de cacaoyer  plantés ce qui fait qu’en cette année je ne peux pas manquer 10 sacs de cacao pour une première récolte et l’année prochaine sera plus de même que les années à venir. Que les jeunes viennent travailler la terre et ne voient plus seulement la direction du bureauparce que c’est la terre qui donne de l’argent. Pourquoi ne pas utiliser cette intelligence que nous avons avec tous ces diplômes obtenus pour les mettre en agriculture.J’exhorte tous les jeunes Babouantou de venir au village travailler la terre que nos ancêtres nous ont laissée, qu’ils ne cherchent pas toujours àêtre salariés. Pourquoi ne pas cultiver la terre pour avoir de l’argent ? Pourquoi ne pas créer des petits emplois ? Il n’y a pas que l’agriculture mais l’élevage et bien d’autres domaines d’activités. Nous ne leur demandons pas de venir acheter une portion de terrain mais qu’ils viennent exploiter la portion de terrain qui nous est revenu en bonne et due forme car le terrain ne m’appartient pas mais à toute la communauté Babouantou. Le chef de l’état a dit qu’il est prêt à encourager les jeunes qui feront dans l’agriculture et il est en train de faire fabriquer des machines, il a mis en plus de cela 112 milliardsà la disposition de la jeunesse. Je sais très bien qu’on se demande comment cet argent doit être reparti, mais rien ne peut dépasser le chef de l’état car il tient à sa parole. JOURNALISTE SITE DU GROUPEMENT BABOUANTOU : Par ma voix la population Babouantou vous remercie pour ce message car elle est très contente de vos propos et aussi parce que vous êtes non seulement un papa très dynamique, mais surtout celui qui leur parle de tempsà autre pour leur donner des conseils et vous ne laissez pas vos enfants indifférents. Avez-vous un mot de fin pour tous les enfants Babouantou pour le compte de cette année 2016 ? SA MAJESTE KALEUK : Tout ce que je peux dire comme mot de fin est de demander à mes enfants partout où ils se trouvent d’être solidaire et de marcher main dans la main en sachant qu’ils sont allés chercher de l’argent à l’extérieur pour rentrer développerBabouantou. Ils ne sont pas nés là où ils se trouvent mais qu’ils se donnent droit au travail, s’entendent et s’associent  pour créer une réunion de la famille Babouantou un peu partout et qu’ils sachent surtout que je ne suis pas le seul àdévelopper notre village, notre grand groupement Babouantou. Je les attends pour qu’ils viennent donner de bonne idées car un adage dit que celui qui a trop marché a trop vu, j’attends en eux uneréflexion pour le développement de Babouantou et qu’ils m’appellent de temps à autre. Je leur avais donné mon numéro de téléphone qui est le 699 6252 26. Ceuxqui sont trop loin peuvent de temps en temps m’appeler et s’ils ont des petites difficultés dans leur concession ou des problèmes traditionnels àrégler immédiatement, qu’ils m’appellent pour m’informer afin que les choses se passent rapidementet qu’ils n’arrivent pas jusqu’ici pour des petits litiges familiaux qu’ils auraient dû m’appeler pour me dire, je suis à leur service. Que cette année 2016 leur apporte beaucoup d’argent, de bonheur et sagesse pour eux et pour ceux qui leurs sont chers, que la paix soit avec euxet que l’Eternel leur bénisse. JOURNALISTE SITE DU GROUPEMENT BABOUANTOU : Merci et bonne année 2016. SA MAJESTE KALEUK : Merci
version video
Differents villages de babouantou Activités Reunions et Associations Etudes Diaspora Elites Lives photos LIVRE D'OR Accueil GROUPEMENT BABOUANTOU
Aimer son frère c’est lui tendre la main
S.M Majesté KALEUK      MOUGOUE Pierre
S.E Paul BIYA      
Chef d’Etat de la republique du cameroun
Chef Supérieur Roi BABOUANTOU